Vic + Flo ont vu un ours (2013)

Récipiendaire de l’Ours d’argent – Prix de l’innovation en compétition officielle au Festival de Berlin et ayant fait partie du top dix des meilleurs films canadiens de 2013 du TIFF, cette offrande de Denis Côté est rafraîchissante! Elle réforme les codes traditionnels du drame amoureux en mettant en scène deux héroïnes d’un certain âge, issues de la communauté LGBT et dont le parcours est aussi atypique que rédempteur. Plus encore, elle présente des situations surréalistes avec une facture étonnamment réaliste.

L’histoire est celle de Victoria Champagne (Pierrette Robitaille), une lesbienne et une ex-détenue de 63 ans. En libération conditionnelle, elle vient s’établir dans la cabane à sucre familiale encore habitée par son oncle mal-en-point. Recluse en forêt, elle souhaite retrouver une existence paisible avec Florence (Romane Bohringer), son amante passionnée et chaotique d’environ 20 ans sa cadette, qu’elle a connue en prison.

Mais le sentiment de liberté de Victoria est temporaire (pour ne pas dire illusoire!), car un agent de libération conditionnelle au cœur tendre (Marc-André Grondin) la surveille de près… ce qui réveille quelques fantômes du passé. Et comme un problème n’arrive jamais seul, une autre femme mystérieuse (Marie Brassard) rôde autour de la cabane à sucre en affichant une gentillesse de plus en plus suspecte. Veut-elle briser le couple? Souhaite-t-elle régler des comptes?

Pour mieux nous déjouer, le film multiplie les brouillages de pistes et les mélanges de genres. Il nous fait même douter de l’inquiétante nature sauvage qui encercle les personnages, comme si la forêt était une sorte de prison de verre, tantôt protectrice, tantôt hostile.

Autres points intéressants : le réalisateur aborde l’homosexualité de façon unique. Selon lui, Florence et Victoria forment un couple de sécurité, comme c’est souvent le cas pour les femmes détenues. En vérité, Florence ne va pas se réfugier dans les bois pour vivre librement son amour, mais bien pour cacher quelque chose. De quoi s’agit-il exactement?

De plus, l’actrice Pierrette Robitaille incarne (avec brio) un rôle aux antipodes des personnages comiques qui lui ont collé à la peau depuis des années. Forte de ses 40 années d’expérience, elle arrive à nous transmettre des émotions vives par son jeu convaincant et l’immense profondeur dans ses yeux.

La cerise sur le gâteau? Choquante et inattendue, la fin nous invite à tirer notre propre interprétation des événements…

Évaluation par Édith Vallières

Distribution:

Marc-André Grondin, Marie Brassard, Pierrette Robitaille, Romane Bohringer

Disponible sur:

Type:

Films

Collections:

Festival international du film de Toronto (TIFF), LGBTQ2S+

Lien avec le Canada

Réalisé par Denis Côté, originaire du Nouveau-Brunswick.
Notamment tourné au fond d'une érablière dans le Haut-Richelieu (Québec).
L'univers du film a donné droit à une BD, « Le potager de Vic + Flo », signée par Jimmy Beaulieu.

Afficher plus de suggestions