Série noire (2014-2016)

Comédie noire à souhait, Série noire est devenue au Québec une véritable série culte. Il suffit de mentionner le nom de Marc Arcand (Marc Beaupré) à n’importe quel admirateur, et ils se mettront spontanément à pouffer de rire.

Tout au long des épisodes, nous sommes invités à suivre les déambulations de Denis (François Létourneau) et Patrick (Vincent Guillaume-Otis), deux scénaristes derrière la série B juridico-policière, La loi de la justice. Si leur émission connaît un grand succès au niveau des cotes d’écoute, elle est méprisée par les critiques… et par eux-mêmes. En panne d’inspiration, ennuyés par leur propre création, ces créateurs décident alors d’essayer une nouvelle démarche artistique, se mettant volontairement dans des situations dangereuses et/ou criminelles pour mieux comprendre leur sujet.

En cours de route, ils rencontreront un excentrique qui manie les nunchakus, un syndicat criminel homosexuel et un complot qui dépasse l’entendement… De quoi les inspirer amplement (et ainsi faire saliver les téléspectateurs)!

Collaboration entre François Létourneau et Jean-François Rivard (Les invincibles, C’est comme ça que je t’aime), Série noire s’inscrit parfaitement dans l’œuvre du duo, étant à la fois drôle et décalée et mettant en vedette des losers qu’on aime détester (et vice-versa!). La première saison a tellement été populaire que plus de 13 000 téléspectateurs ont signé une pétition pour avoir une suite.

Avis aux amoureux d’humour noir : la première saison est offerte en ligne.

Évaluation par Pier-Luc Ouellet

Distribution:

Édith Cochrane, François Létourneau, Marc Beaupré, Vincent-Guillaume Otis

Disponible sur:

Type:

Séries

Collections:

Prix Gémeaux

Lien avec le Canada

Réalisé par le toujours excellent Jean-François Rivard.
Filmée au Québec. Lors du tournage de la deuxième saison, il a fait tellement froid qu'une très grande partie de l'équipe est tombée malade!
La première saison a récolé onze prix Gémeaux en 2014, dont ceux du Meilleur texte pour une série dramatique, du Meilleur premier rôle masculin pour une série dramatique (François Létourneau) et de la Meilleure réalisation pour une série dramatique. La suite a aussi récolté bon nombre de prix et nominations deux ans plus tard.