Les amours imaginaires (2010)

Instantanément promu au rang de vedette du cinéma mondial à la sortie de son premier film, le Québécois Xavier Dolan livre, à peine un an plus tard, Les amours imaginaires. Pour cette deuxième œuvre, l’enfant terrible du cinéma occupe les postes de réalisateur, producteur, acteur et monteur. La critique a souligné la maturité de Dolan dans cette œuvre, en comparaison avec son tout premier film sorti l’année précédente.

Les amours imaginaires est une histoire de triangle amoureux (plus légère que celle de son premier film!) dans laquelle Francis (Dolan) et Marie (Monia Chokri), deux amis qui s’éprennent de la même personne, développent une obsession pour l’indéchiffrable Nicolas (Niels Schneider vu dans J’ai tué ma mère). Il explore les aspects douloureux et tragi-comiques de cet amour, dans lequel les protagonistes décortiquent les moindres faits et gestes de l’être aimé.

L’action se déroule à Montréal dans un milieu artistique et bien nanti. Francis et Marie tenteront tour à tour de gagner le coeur du séduisant Nicolas qui laisse un triangle amoureux prendre forme. La jalousie ne tardera pas à pointer le bout de son nez. Alors qu’il devient clair que Nicolas ne s’intéresse réellement à aucun des deux, les amis se retrouvent et partagent leur chagrin.

Comme plusieurs œuvres cinématographiques de Dolan, ce deuxième film est présenté et primé dans la catégorie Un Certain Regard au Festival de Cannes en 2010. Il se démarque aussi au Festival du film de Sydney en Australie et récolte un prix au Festival international du film francophone de Namur en Belgique.

Évaluation par Maude Gauthier

Distribution:

Anne Dorval, Anne-Élisabeth Bossé, Monia Chokri, Niels Schneider, Xavier Dolan

Disponible sur:

Type:

Films

Collections:

LGBTQ2S+

Lien avec le Canada

Réalisé par Xavier Dolan.
Notamment tourné à Lotbinière, à mi-chemin entre Trois-Rivières et Québec.
Il a, pour l'essentiel, été filmé caméra à l'épaule, sur le vif, en 35 mm.