Il pleuvait des oiseaux (2019)

Rares sont les films qui mettent la vieillesse à l’avant-plan, car ce thème n’est pas a priori « sexy ». Pourtant, cette superbe adaptation du roman de la Québécoise Jocelyne Saucier nous invite à porter un regard tendre et compatissant envers un groupe de protagonistes d’un certain âge qui vivent volontairement isolés de la civilisation, au fin fond d’une forêt en Abitibi.

On y suit les aventures de trois ermites, Charlie (Gilbert Sicotte), Tom (Rémy Girard) et Ted (Kenneth Welsh). Après le décès de Ted, leur quotidien se voit, une fois de plus. bouleversé par l’arrivée de Gertrude (la très regrettée Andrée Lachapelle, décédée en 2019), une femme qui a été injustement internée et gavée de pilules une grande partie de sa vie. De là naîtront les premiers frissons amoureux entre Gertrude et Charlie, dans l’une des plus belles et touchantes scènes du répertoire du cinéma québécois.

À travers cette ouverture de deux cœurs viendra se glisser une photographe (Ève Landry), qui tente de s’entretenir avec des témoins des grands feux de forêt qui ont fait rage dans la région à une certaine époque. Au fil de ses recherches, elle découvre de magnifiques tableaux illustrant ces fameux incendies meurtriers. Certains réaniment de vieux souvenirs en lien avec Ted, ce qui soulève des questions : qui était vraiment Ted? Qu’a-t-il voulu dire à travers son art?

Fidèles à leurs habitudes, les trois acteurs principaux livrent une performance digne de mention. À travers une mise en scène sobre et tout en retenue de Louise Archambault, leur jeu est si juste qu’il nous arrache quelques larmes.

Notamment disponible sur le site de MK2 | MILE END (vimeo).

Évaluation par Édith Vallières

Distribution:

Andrée Lachapelle, Ève Landry, Gilbert Sicotte, Rémy Girard

Type:

Films

Collections:

Adaptation de roman, Festival international du film de Toronto (TIFF)

Lien avec le Canada

Réalisé par Louise Archambault (à qui l'on doit le touchant film Gabrielle)
Le tournage a eu lieu dans les Laurentides, près de Stoneham au nord de Québec et à Thetford Mines.
Ce long-métrage a été présenté en première mondiale au TIFF, où il a été considéré par ses organisateurs comme l’un des dix meilleurs films canadiens de 2019.

Afficher plus de suggestions