Falcon et le soldat de l’hiver (2021)

Dans ce qui est peut-être l’un des plus grands événements cinématographiques de l’histoire, les Avengers ont vaincu le terrible Thanos en utilisant un petit peu de voyage dans le temps.

Sa mission étant accomplie, Capitaine America est retourné dans le passé vivre la vie qui lui avait été dérobée, passant le bouclier à son ami Sam Wilson, alias le Faucon. Une fin de conte de fées.

Le problème, c’est qu’après le générique, la vie continue. Sam ne se sent pas à la hauteur de ce rôle, pas plus qu’il n’est convaincu que la société est prête pour un Capitaine America afrodescendant.

Il décide alors de céder le bouclier, ce qui est loin de plaire à Bucky Barnes, alias le Soldat de l’hiver. Ils devront toutefois mettre leurs différences de côté, car une armée de super-soldats révolutionnaires menace l’ordre mondial, et le nouveau Capitaine America choisi par l’armée américaine, John Walker, ne semble pas à la hauteur.

Menée de main de maître par la réalisatrice d’Ottawa Kari Skogland, la série Falcon et le soldat de l’hiver est digne des plus grands films d’action de Marvel. Mélangeant adroitement action, espionnage et commentaire social, elle nous tient en haleine tout au long de ses six épisodes.

Oh, c’est aussi l’occasion de voir le Québécois Georges St-Pierre — l’un des meilleurs combattants d’arts martiaux mixtes (AMM) de tous les temps — reprendre son rôle de Georges Batroc. À nos écrans!

Évaluation par Pier-Luc Ouellet

Distribution:

Anthony Mackie, Georges St-Pierre, Sebastian Stan, Wyatt Russell

Disponible sur:

Type:

Séries

Collections:

Superhéros canadiens

Lien avec le Canada

Réalisé par Kari Skogland, née à Ottawa en Ontario.
Il y a plus de « nous » dans cette série ; l'Ontarienne Emily VanCamp endosse le rôle de Sharon Carter.
Évalué à 150 millions de dollars américains pour six épisodes, le budget de cette production rivalise avec la compétition hollywoodienne.

Afficher plus de suggestions