Classe à part (2018)

Berkedei a 10 ans et sa passion, c’est le soccer. Avec sa maman et ses trois frères, il a quitté le Tchad dans l’espoir d’avoir accès à une bonne éducation et un meilleur avenir. C’est ainsi qu’il est devenu demandeur d’asile au Québec, élève dans la classe d’accueil de Madame Maryline… et qu’il est entré dans nos cœurs de spectateurs!

Au cours des 10 épisodes de la première saison de Classe à part, on suit le quotidien d’un petit garçon attachant, télétransporté malgré lui de l’Afrique à Montréal, dans une langue, une culture et un climat qui lui sont totalement étrangers. Entouré d’autres jeunes nouveaux arrivants comme lui, et grâce à une enseignante passionnée, Berkedei va peu à peu découvrir son pays d’accueil, apprendre le français et, bien sûr, tomber en amour avec l’équipe de soccer de Montréal.

Loin des préjugés, cette série documentaire à hauteur d’enfants nous fait vivre le processus d’intégration que traversent les jeunes dans les mois qui suivent leur arrivée au Québec. On découvre des enseignantes de classes d’accueil qui s’investissent corps et âme pour leur donner les meilleures chances d’intégrer la société québécoise, sans se perdre au passage. On fait la connaissance d’enfants et d’adolescents qui font de leur mieux pour se bâtir une identité et porter les grands espoirs de leurs parents malgré leur chagrin d’être déracinés. Impossible de ne pas se sentir touché(s) en plein cœur par leurs histoires de courage et de résilience.

Pour aller plus loin, nous pouvons aussi consulter une série de capsules baptisées Les grandes rencontres. Chacune d’elles met en vedette un des jeunes de la série et une personnalité connue qui partagent une passion commune. Rêvant de devenir joueur de soccer professionnel, Berkedei rencontre l’ancien capitaine de l’Impact de Montréal, Patrice Bernier, pour un entraînement unique en son genre. C’est par ici.

Évaluation par Emma Berthou

Disponible sur:

Type:

Séries

Collections:

Mois de l'histoire des Noirs

Lien avec le Canada

Réalisé par François Péloquin et produit par Blimp Télé 2 Inc.
Tourné au Québec.
Plus de 50 % des élèves de la Commission scolaire de Montréal (CSDM) ont une langue maternelle autre que le français. Ensemble, ils proviennent de 178 pays différents et parlent plus de 130 langues.

Afficher plus de suggestions