Briser le code (2020)

Narré par Fabrice Vil, ce documentaire canadien aborde le racisme, plus spécifiquement dans la société québécoise. Il donne la parole aux personnes racisées qui relatent leurs expériences avec « le code », c’est-à-dire les normes de comportement qu’on doit adopter pour se fondre dans la majorité.

Les intervenants principaux sont : Fabrice Vil, entrepreneur social et personnalité publique impliquée dans la lutte contre le racisme; André Ho, intervenant communautaire qui jouait le rôle de traducteur pour ses parents dans son enfance; Sonia Djelidi, conseillère en communication qui a dû adopter un rôle de « minorité modèle »; Alexandre Vollant, un comédien innu qui a renié son identité à l’adolescence pour « faire partie du groupe ». Devant la caméra, ce dernier témoigne : « C’est assez tough de mentir sur son identité. Tu te mens à toi-même. À tout le monde. Pour t’intégrer. Tu finis par ne plus savoir tu es qui, c’est où chez vous. Tu te cherches tout le temps… »

Ce documentaire permet d’ouvrir les yeux sur des choses qui semblent anodines de prime abord, mais qui, mises bout à bout, constituent une grande pression à la conformité et créent de l’exclusion. Les intervenants relatent notamment s’être fait suivre par la police pendant qu’ils magasinaient ou conduisaient leur voiture. D’autres affirment être sans cesse confrontés à des questions liées à la couleur de leur peau ou à la consonance de leur nom. Ils décrivent les émotions qu’ils vivent, les traces laissées par les micro-agressions au fil des ans et le poids de se conformer aux normes sociales.

Briser le code s’accompagne d’une formule très intéressante : un lexique vidéo et une baladoémission de six épisodes baptisée Briser le code – le balado y sont associés. On y démystifie notamment les termes d’appropriation culturelle, de privilège blanc, de micro-agressions et de racisme systémique. À voir et à écouter dès maintenant.

Évaluation par Maude Gauthier

Distribution:

Alexandre Vollant, André Ho, Fabrice Vil, Sonia Djelidi

Disponible sur:

Type:

Films

Collections:

Autochtones

Lien avec le Canada

Réalisé par Nicolas Houde-Sauvé
Tourné au Québec
L'un des intervenants dans ce documentaire, Alexandre Vollant, a quitté sa réserve autochtone de Pessamit en secondaire 3 pour aller étudier à Forestville. Il avoue qu'il a senti le besoin de « rejeter » son identité afin de se faire accepter parmi les Blancs.

Afficher plus de suggestions