Brain Freeze (2021)

En règle générale, les films d’horreur mettent en vedette des zombies pour faire peur aux spectateurs qui adorent vivre des sensations fortes. Ici, la comédie d’épouvante québécoise Brain Freeze s’écarte un peu de la norme puisque ses personnages de mutants servent avant tout à faire passer un message (voire un questionnement) social et politique : l’argent et le pouvoir seraient-ils en train de détruire l’environnement et, par extension, la santé des humains?

Engagée et actuelle, l’histoire est celle de dirigeants d’un club de golf huppé de l’Île-aux-Paons qui, dans l’espoir de le garder ouvert toute l’année, demande à une multinationale d’épandre sur leur terrain un fertilisant qui fait fondre la neige et modifie génétiquement le gazon. Le problème est que ce fertilisant « miracle » a pour effet de transformer les habitants de la région en créatures sanguinaires. L’épidémie est aussitôt foudroyante.

Pour tenter de la freiner, un garçon de 13 ans (Iani Bédard) — dont la mère (Anne-Élisabeth Bossé) est devenue une sorte de zombie cannibale — s’unit à un piètre survivaliste de 50 ans (Roy Dupuis). Leur dangereuse quête les conduira au chalet du club de golf… Mais sera-t-il déjà trop tard pour changer le cours de l’histoire?

En plus de nous tenir en haleine, ce long-métrage est visuellement réussi et plus particulièrement au niveau des textures et des ambiances. Sans faire de mauvais jeu de mots, les yeux et les mimiques des humains transformés en mutants nous en mettent plein la vue.

Mais ce qui retient le plus notre attention, c’est le franc-parler de l’influent animateur d’une radio poubelle de l’Île-aux-Paons (campé par Simon-Olivier Fecteau, à qui l’on doit la réalisation de plusieurs Bye Bye). Derrière son micro, il ne cesse de critiquer la société de consommation, le gouvernement et la politique. Même s’il aime provoquer pour attirer un large auditoire, ses propos viennent allumer des lumières dans notre esprit.

Brain Freeze est donc une oeuvre qui fait autant rire, réfléchir que frissonner, dans lequel la nature se bat et anéantit ceux qui veulent l’anéantir… Que les plus forts gagnent!

Évaluation par Édith Vallières

Distribution:

Anne-Élisabeth Bossé, Iani Bédard, Marianne Fortier, Mylène Mackay, Roy Dupuis

Disponible sur:

Type:

Films

Collections:

Horreur / Suspense

Lien avec le Canada

Écrit et réalisé par Julien Knafo et coscénarisé par Jean Barbe.
Le tournage a eu lieu l’an dernier en deux temps en raison de la pandémie. Les scènes finales ont été tournées à la fin de juillet.
Ce film a ouvert la 25e édition du Festival international de films Fantasia en août dernier.