Antigone (2019)

Recommandation de Mariana Mazza
Découvrons nous

Antigone m’a ouvert les yeux sur l’importance du clan familial et sur le fait que nous ne décidons pas qui est notre famille. Nous ne sommes pas obligés de tout accepter!

Scénarisé et réalisé par Sophie Deraspe, le film Antigone met en vedette Nahéma Ricci dans une version modernisée de la tragédie grecque éponyme. La cinéaste s’est inspirée d’événements d’actualité pour façonner son intrigue. L’histoire est celle d’une famille immigrante dont le destin bascule lorsqu’une embrouille avec les corps policiers coûte la vie d’un des deux fils, obligeant l’autre à faire face au système de justice. Cette justice, leur sœur (Ricci) ne l’accepte pas. Malgré la peine qu’elle encourt en aidant son frère à s’évader de prison, Antigone demeure fidèle à sa propre définition de la légitimité. Ses paroles et ses gestes récolteront l’assentiment d’une partie de la population.

Antigone introduit une voix féminine forte dans le paysage cinématographique actuel. L’héroïne antique de Sophocle tient tête aux hommes et à leurs lois. C’était l’un des objectifs de la réalisatrice, que le personnage d’Antigone habite depuis sa jeunesse. Au fil de la dynamique entre les personnages, on comprend également le message d’actualité qui lui tient à cœur: les institutions comme le système de justice réservent un traitement différent aux personnes, selon leurs origines.

Le film a raflé plusieurs prix Écrans canadiens: Meilleur film de l’année, Meilleure adaptation, Meilleur montage, Interprétation féminine pour un premier rôle, Interprétation féminine dans un rôle de soutien. Sacré meilleur long métrage canadien au Festival international du film de Toronto en 2019, il a également gagné plusieurs prix au Gala Québec Cinéma. Du grand art!

Évaluation par Maude Gauthier

Distribution:

Benoît Gouin, Nahéma Ricci, Paul Doucet, Rachida Oussaada

Disponible sur:

Type:

Films

Lien avec le Canada

Réalisé par Sophie Deraspe
Tourné à Montréal, Longueuil, Laval, Sorel (Québec) et Ouzellaguen (Algérie)
À une époque où le thème de l’immigration est sensible, cette nouvelle adaptation de la pièce de Sophocle s’inscrit parfaitement dans l’air du temps.